Portique antivol pour magasins et boutiques

Portique antivol pour magasins et boutiques

   Site réservé aux profesionnels - tous nos prix sont en € HT

 

Apro antivol magasin infos : Septembre 2015

 

Les vols coûtent plus cher aux magasins  

Les distributeurs français ont perdu pour 4,9 milliards d'euros de marchandises en un an. Un montant en hausse de 2,9 % alors que le nombre des interpellations a baissé. 

 Près de 5 milliards d'euros. C'est la facture annuelle, pour les distributeurs français, des vols commis par des clients ou des salariés, mais aussi des erreurs dans la gestion du stock. Ce montant, constaté sur la période juillet 2010-juin 2011, est en hausse de 2,9% et revient au niveau record d'il y a deux ans, selon le baromètre mondial du vol dans le commerce et la distribution, réalisé par le Center for Retail Research et le spécialiste des systèmes de protection Checkpoint.


 Dans son baromètre 2014 sur les vols en magasins, la société Checkpoint dresse un profil type du voleur. Il s’agit surtout d’un homme qui vole lors des fêtes de fin d’année. Il s’intéresse principe à des petits produits à forte valeur… qu’il revendra plus tard. Portrait.

          Le voleur est surtout… un homme

 Près de 65% des voleurs à l’étalage sont âgés de 18 à 45 ans. De faibles revenus, des aspirations à un mode de vie élevé, sont considérés comme étant une raison  principale du vol à l’étalage. Le groupe des seniors (plus de 60 ans) joue un rôle  mineur, représentant environ 7% des pertes dues au vol à l’étalage. Les voleurs à  l’étalage de moins de 18 ans représentent une part significative des pertes dues au  vol à l’étalage en Finlande (30%) et en Russie (23%). Les voleurs à l’étalage âgés de  plus de 60 ans représentent une part importante (50%) de la démarque inconnue en  Autriche. Une majorité des voleurs à l’étalage en Italie (34%) et aux Pays-Bas (31%)  appartiennent au groupe d’âge des 30-45 ans. Environ 39% des personnes  interviewées ont répondu que la plupart des voleurs à l’étalage étaient des hommes.

           ALS

          Marchandises les plus volées 

     La distribution française est confrontée à un plus grande professionnalisation des vols de sorte que les produits de                     maquillage, les articles de mode et les spiritueux sont des articles hautement vulnérables. Et plus de 60 % d’entre                     eux ont déclaré que la période de Noël/fin d’année était celle présentant la démarque inconnue la plus élevée.

 

 

     


 

Vol à l’étalage, vol des employés, crime organisé ou erreurs des fournisseurs et pertes administratives constituent les raisons principales de la démarque inconnue qui constitue un véritable défi pour les distributeurs du monde entier.
Paris, le 6 novembre 2014. Pour la 13ème année, Checkpoint Systems a commandité l’étude 2013 du « Baromètre mondial du vol dans le commerce et la distribution ». 
Le vol à l’étalage, le vol de la part des salariés, les erreurs des fournisseurs mais aussi le crime organisé ou les pertes administratives, ont coûté en 2013 plus de 96,8 milliards d’euros aux grands distributeurs dans le monde, soit environ 1,29 % de leur chiffre d’affaires, et 4,4 milliards d’euros à la distribution française, en légère baisse par rapport à l’année précédente (1,4 %). 
L’étude, commanditée par Checkpoint Systems, a été réalisée en 2014 par The Smart Cube et Ernie Deyle, expert de la prévention des pertes. Elle est basée sur des entretiens téléphoniques pour les éléments qualitatifs et des questionnaires en ligne couvrant les informations quantitatives. Elle a été conduite dans 24 pays, auprès de 222 distributeurs représentant un chiffre d’affaires de 560 milliards d'euros en 2013. 
Selon ce dernier Baromètre, la démarque inconnue qui représente 1,29 % du chiffre d’affaires des distributeurs dans le monde est en légère baisse de 4,8 %.
L’Europe a enregistré un taux de démarque inconnue de 1,13 %, une amélioration par rapport à l’année précédente, soit une valeur de 30,2 milliards d’euros. 
Les pays ayant enregistré les taux de démarque inconnue les plus élevés ont été la Finlande (1,39 %), l’Espagne (1,36 %) et la Russie (1,35 %), tandis que la Norvège (0,83 %), le Royaume Uni (0,97 %) et la Turquie (0,99 %) ont présenté les taux les plus bas. 
En raison d'une faible croissance de la consommation enregistrée ces dernières années, les distributeurs se concentrent sur la prévention des pertes pour améliorer revenus et marges. La baisse de la démarque inconnue est liée à une augmentation des investissements en matière de prévention des pertes et à la mise en place de programmes de protection à la source. Il faut noter un accroissement de la formation des personnels du fait de l’importance de l’aspect humain dans le management de la gestion des pertes. 
Les distributeurs alimentaires dans des pays tels que l’Allemagne et la France ont également enregistré un taux de démarque inconnue faible, dû en partie aux solutions de prévention des pertes déjà mises en œuvre. 
Le vol à l’étalage est la cause principale de la démarque inconnue en France (58,5 %), celui des employés malhonnêtes représente 16,7 %, pratiquement au même niveau que les pertes administratives (16,8 %), alors que les erreurs des fournisseurs figurent pour 8 %. 
Source : Checkpoint system france

Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont HT

Panier Commander

Publicité

Mon compte

Adresse e-mail

Mot de passe